blog voyage-etats-unis-usa-road-trip aux usa-miami-beach
Vivre son road-trip

Trump, malbouffe et politesse : ce que le road-trip aux USA nous a appris (partie 1)

Après 6 mois de road-trip aux USA, on nous a demandé ce que ce grand voyage nous a appris. De Donald Trump aux voitures customisées en passant par la malbouffe, c’est l’occasion pour nous de dresser un autre bilan.

Les grandes différences entre les USA et la France

Cela paraît évident, mais il faut d’abord parler de la taille ! L’Amérique ne se visite pas et ne se voit pas comme un pays mais plutôt comme un continent. Par exemple, pour aller de New York à San Diego, il faut 42 heures de voiture, sans compter les pauses ! Les villes peuvent être très étendues et pour aller d’un bout à l’autre de Los Angeles, vous pouvez compter plusieurs heures. Difficile pour nous à imaginer, mais c’est aussi un pays à cheval sur cinq fuseaux horaires. Résultat : les employés des entreprises de la finance situées sur la côte Ouest doivent commencer le travail généralement plus tôt pour être calés sur l’heure de New York.

> Lire sur le même thème : Ce que le road-trip nous a appris (partie 2)road-trip aux usa-guide du routard-normands voyageurs-etats-unis

Ensuite, les USA sont un pays très jeune par rapport à la France. Pas de château médiéval, pas d’évocation de la Renaissance, peu de rues pavées… L’évocation de l’histoire est beaucoup basée sur les peuples Indiens historiques ou la guerre de sécession. Du coup, le moindre Fort du 18e siècle est exploité à fond touristiquement et les curieux affluent ! Cela explique aussi pourquoi la vision de la préservation du patrimoine est beaucoup plus abstraite aux USA. Ayant moins d’histoire et moins de patrimoine ancien, on se permet sans doute plus de choses…

Ce que l’on peut faire ici et qui serait inimaginable en France 

Déjà, porter des armes. Même s’il n’est pas autorisé dans tous les Etats, le port d’une arme à la ceinture (elle doit rester visible) serait inimaginable en France.

Faire pipi au bord de la route ! Rappelez-vous, aux Etats-Unis, que vous êtes dans un pays puritain où certaines choses ne se montrent pas comme ça 😉 Faire vos besoins au bord de la route pourraient facilement valoir de vous faire arrêter pour « indecent exposure », que l’on traduirait par « outrage à la pudeur ».

En France, boire de l’alcool ou du moins sortir une bouteille d’alcool dans la rue est généralement toléré. Inimaginable aux Etats-Unis où dans  la rue, les bouteilles doivent être cachées par des sacs opaques. Et beaucoup d’états interdisent la vente d’alcool le dimanche matin, qui coïncide aussi avec la messe.

S’énerver au volant : en France, c’est presque un sport national ! Après 30000 kilomètres de road-trip aux USA, on peut l’affirmer : à part dans quelques grandes villes, les Américains sont très zen au volant. Distance de sécurité respectée, courtoisie, dans les voies d’insertion on laisse passer un véhicule sur deux et personne ne bronche. Certes, les Américains sont généralement cool, mais ils gardent aussi en tête que le conducteur devant eux peut être en possession d’une arme à feu. Du coup, on réfléchit à deux fois avant de klaxonner ou de sortir son majeur

blog de voyage-road-trip aux usa-graf-mural-art-fremont street-etats-unis-las vegas-gun-revolver-peace

Autre aspect de la culture-bagnoles : les engins complètement hallucinants qu’on croise sur la route. Monster trucks, vieilles Cadillac qui sautent sur leurs suspensions, Pontiac à la carrosserie rehaussée d’un bon mètre…  En France, ils n’auraient pas fait 20 kilomètres sans se faire arrêter. « Ici, on peut modifier son véhicule sans passer aux Mines. Tant que la voiture possède des freins, des phares et un Klaxon, ça roule », nous a appris Stéphane, Californien d’adoption fan de belles mécaniques.

 

La cuisine, est-ce vraiment de la malbouffe ?

Clairement, il faut être à la fois motivé et un peu riche pour manger sainement ! L’ennemi numéro 1 : le sucre. Il est partout ! Dans le pain, les pâtes, le lait (!) et même quand certains aliments en contiennent naturellement, comme le maïs, on en ajoute le double pour rendre le produit encore plus addictif.

Les gourmands sont sollicités en permanence : pas une seule rue sans un restaurant ou vendeur de hot dog, pizza, hamburger, glaces… Et une fois à l’intérieur, on est (bien) servis : aux US, la quantité est souvent synonyme de qualité : il nous est souvent arrivé de prendre un plat « to share » (à partager), à commencer par les pizzas qui sont tout bonnement gargantuesques. Généreux, les Chefs américains compensent allègrement le manque de goût d’un aliment par un assaisonnement disproportionné, à base de fromage, de crème ou d’épices de ouf !

blog de voyage-etats-unis-road-tripaux usa-food-glace-cookies-miami heat-basket-match-floride

Ces pratiques nous ont fait prendre quelques résolutions lors de notre road-trip aux USA : la première, c’est de cuisiner un maximum pour maîtriser la quantité de sel et de sucre dans nos assiettes (et notre budget!) La deuxième, c’est de scruter ces quantités sur chaque produit acheté. La troisième : dans la mesure du possible, acheter des fruits et légumes bio. Bref, manger sain est un défi de tous les jours aux Etats-Unis !

Malgré tout, terre d’immigration par excellence, les Etats-Unis restent un endroit incroyable pour goûter une cuisine du monde entier où la diversité et la richesse culturelle se retrouvent jusque dans les assiettes !

Et Trump dans tout ça ?

Gros dossier !! Trump est sans doute le sujet le plus clivant des Etats-Unis. Concrètement, de New York à San Diego, chaque Américain que nous avons croisé s’est excusé d’emblée au sujet du président. Certains étaient désolés, d’autres avaient carrément honte. Puis, soudainement, dans le Sud, on n’a plus jamais entendu parler du Donald ! Sans doute par adhésion aux idées du président, ou par peur de nous froisser, nous qui sommes considérés comme appartenant à un « pays socialiste ». Comme en France, le personnage ne laisse personne indifférent. L’élection de Trump et le vif débat autour de son mandat, auront au moins eu le mérite d’intéresser les Américains à la politique et de les remobiliser sur le sujet.

Wynwood (Miami) – détail du mural repeint après l’élection de Trump

La mentalité américaine est-elle si différente de celle des Français ?

Bien que nous ayons pas mal de bases culturelles en commun, on trouve quand même quelques différences dans la mentalité américaine. Pour commencer par le positif, on a expérimenté une bienveillance et une courtoisie à toute épreuve durant notre road trip ! Plus qu’ailleurs, l’impolitesse est vraiment mal vue et faire une réflexion sur un ton agressif semble complètement déplacé.

Autre aspect global : l’impression d’une population qui juge assez peu. Visiblement, on peut sortir de chez soi en pyjama sans que ça ne choque, porter des claquettes à moumoute et se présenter à un entretien d’embauche avec son enfant (véridique !), chanter ou danser dans la rue sans que personne ne vous dévisage. Ca peut surprendre au début, mais on s’y fait très bien 😉

Enfin, l’optimisme fait partie de l’ADN des Américains. Dans tous les sens du terme, ils ont la foi ! Ma voiture tombe en rade ? Je prends  un crédit et j’en rachète une autre. Mon banquier s’inquiète ? Je prends un job du soir comme chauffeur Uber en attendant de le rembourser. A chaque problème, une solution. La vie n’est pas facile pour autant, la société américaine paraît même impitoyable mais c’est ce que ce road-trip aux USA nous a appris et donné : une bonne leçon d’optimisme !

 

Cet article vous a plu ? Rendez-vous lundi prochain à 20h pour lire la suite de cet article !!

blog de voyage-etats-unis-road-tripaux usa-death valley-vallee de la mort-badwater bassin

Valentin