Carnet de voyage

Survoler Los Angeles en hélico

Survoler Los Angeles en hélico a été un des moments les plus incroyables de notre séjour. Déjà parce que c’était une grande première pour nous. Et parce qu’on a peu l’occasion de s’offrir une telle vue sur la ville.

 

35 minutes top chrono

35 minutes pour survoler Santa Monica et son Pier qui se jette dans l’océan, les quartiers résidentiels de Beverly Hills et Bel Air (la villa de Beyoncé par ici, celle de Jennifer Aniston par là), Hollywood, le stade des Dodgers, les buildings du Downtown, le Griffith Observatory et le non moins célèbre Hollywood sign. Quitter le plancher des vaches et la tripotée de palmiers pour un tour dans les airs : top chrono. Concernant la durée, 35 minutes c’est bien. Ni trop, ni trop peu. On a le temps d’apprécier le panorama, de prendre des photos sans rester sur sa faim.

Une grande première

Arrivés sur place, on rencontre Josh notre pilote. En nous accompagnant sur le tarmac, il nous demande « C’est votre premier vol ? » « Oui, c’est la première fois. »« Pour moi aussi ! » Clin d’œil et sourire bright, le ton est donné. En moins de deux, on se retrouve installé, casque vissé sur la tête prêt à survoler Los Angeles en hélico. Emballez, c’est pesé (au sens propre, car on monte sur la balance avant d’embarquer pour répartir le poids dans l’appareil.) Nous ne sommes que tous les deux avec le pilote. Aucun risque donc de se retrouver assis au milieu d’autres personnes et de ne pas pouvoir profiter librement du spectacle. La vue est optimale. Le plaisir aussi. Los Angeles se déroule sous nos yeux et cette étendue énorme avec sa farandole de quartiers prend tout son sens.

survoler Los Angeles en hélico - helicopter

Survoler Los Angeles en hélico

On monte dans les airs, léger comme une plume. L’hélico prend de larges virages, on se retrouve par moment penchés au-dessus de Los Angeles qui devient de plus en plus petit. Vu d’en haut, les villas de Beverly Hills ressemblent à des maisons de poupées et les échangeurs autoroutiers tentaculaires deviennent presque beaux. Malgré tout les sensations sont douces, pas d’à coup, pas de pétoche. Même si j’en connais un qui a eu un peu mal au cœur revenu sur la terre ferme (suivez mon regard !) Ca se mérite de survoler Los Angeles en hélico ! Côté budget, c’est clairement l’activité la plus chère que nous avons faite. Comptez 440$ pour deux, soit 380€. Mais franchement, on ne regrette pas une seconde cet investissement. Un souvenir inoubliable ! Tant pour la vue incroyable, que pour l’expérience.

Une super expérience

On a pas mal hésité avant de réserver le vol. On voulait un prix abordable (rare sont ceux qui cherchent l’inverse on est d’accord), un vol en individuel (pour éviter l’ambiance « usine à touristes ») et voir les incontournables (aussi bien le Pier de Santa Monica que Downtown ou le Hollywood Sign). On a finalement choisi Elite Helicopter Tour (le « Special LA Helicopter Tour ») et on a eu une super expérience. Equipe sympa et très pro et un vol qui a répondu à toutes nos attentes. Il est préférable de réserver, cela vous permet notamment de choisir le jour et l’horaire. Pour ceux qui le souhaitent, ils proposent aussi des tours au coucher du soleil. En ce qui nous concerne, nous avons choisi 11h pour avoir le soleil à l’aplomb et éviter les contre-jours toujours désagréables mais aussi pour éviter les heures de pointe sur la freeway de Los Angeles (7h-9h et 16h-19h à la louche). Un P.S. pour les amateurs de photo : le téléobjectif n’est pas forcément indispensable, l’hélico n’atteint pas une altitude super élevée. Pour le reste, c’est le kif total !

Hélène