Lien entre la France et les USA - ROBIN MASSEE REALISATRICE DOCUMENTAIRE INFIRMIERES WW2 SECONDE GUERRE MONDIALE
Portraits de Normands

Robin Massee : « Créer un lien entre la France et les USA »

La réalisatrice franco-américaine Robin Massee oeuvre depuis de longues années pour maintenir le lien entre la France et les USA. Lors de notre road trip de 6 mois autour des Etats-Unis, nous avons rencontré cette ambassadrice au grand coeur, auteur d’un documentaire sur les infirmières américaines au front pendant la seconde guerre mondiale : Angels in our midst. Extrait de cet belle rencontre au coeur de Central Park.

 

Parlez nous un peu de vous

« Je suis américaine née à Paris de parents américains. Mon père était journaliste à Kansas City et ma mère était peintre, à partir du moment où on s’est installés en France. J’ai grandi à Paris puis je suis venue m’installer à New York en 1977. Depuis, je vis entre la France et les USA ».

Lien entre la France et les USA - ROBIN MASSEE REALISATRICE DOCUMENTAIRE INFIRMIERES WW2 SECONDE GUERRE MONDIALE

« On n’avait jamais entendu leur histoire »

Comment vous êtes-vous intéressée à la seconde guerre mondiale ?

« Je travaillais dans la promotion touristique et à l’occasion du 60e anniversaire du débarquement, j’ai commencé à rencontrer des vétérans. Lors de ce premier documentaire, ils évoquaient l’amitié qu’ils avaient pour la France et les Français. 100 vétérans invités à venir en France ont été reçus à l’ambassade, c’était incroyable ».

C’est là que vous avez rencontré ces infirmières ?

« Oui, j’ai commencé à retrouver celles qui avaient reçu la légion d’honneur. Je me suis dit qu’on n’avait jamais entendu leur histoire. Comme les vétérans, les femmes ne parlaient pas de la guerre. Et puis, à la sortie du film Il faut sauver le soldat Ryan, les langues se sont déliées. Beaucoup de petits-enfants ont commencé à poser des questions à leurs grands parents, ça a été un déclic ».

La légion, le plus grand des honneurs

Cela a-t-il été facile de les faire parler ?

« Pas au début. Elles sont parties à 22 ans, elles ont quitté leur pays, leur famille… Elles étaient avec des hommes de 18, 19 ans, il devait forcément y avoir des histoires. Quand je leur demandait, elles  me disent « Non, nous avions un travail à faire ». Et puis, au fil de l’entretien, elles commencent à se livrer… »

Vous dites que ces femmes ont fait preuve d’une grande humilité

« Elles m’ont toutes dit qu’elles n’ont jamais fait quoi que ce soit pour une médaille. Mais recevoir la légion d’honneur, être reconnu, surtout à leur âge… Elles ne savent pas pourquoi elles ont été choisies pour cette médaille, mais pour elles c’est « The greatest honor » (la plus grande distinction) ».

Lien entre la France et les USA - ROBIN MASSEE REALISATRICE DOCUMENTAIRE INFIRMIERES WW2 SECONDE GUERRE MONDIALE

« Eisenhower dit que c’est grâce à elles que nous avons gagné »

Avec ce documentaire, vous leur rendez également hommage

« Grâce à ces 59000 infirmières mobilisées, dont 17000 en Europe, il y a eu beaucoup moins de morts. Eisenhower a dit que c’est grâce à elles que nous avons gagné la guerre ».

Un lien entre la France et les USA

Qu’est-ce qui vous a le plus marqué lors de ces rencontres ?

« Le fait qu’elles étaient juste là pour les soldats, elles ne cherchaient rien. Leur façon de dire les choses, aussi. Elles étaient très directes, il n’y avait pas de jeu. Une d’entre elles m’a dit : « C’était triste car on les retapait, et ils devaient repartir au front… » « 

Lien entre la France et les USA - ROBIN MASSEE REALISATRICE DOCUMENTAIRE INFIRMIERES WW2 SECONDE GUERRE MONDIALE

Ce documentaire était également l’occasion de faire un lien entre la France et les  USA

« Je suis Américaine, élevée en France, et je voulais monter que ce sont les gens et non la politique qui relient les pays entre eux. Je voulais faire un pont entre les Etats-Unis et la Normandie. D’ailleurs, en écoutant chacune de ces femmes, on se rend compte qu’elles ont des connexions avec la France qui tiennent encore aujourd’hui ! »

Pour finir, pouvez-vous lister vos trois endroits préférés en Normandie ?

« Le Mémorial de Caen bien sûr, Bayeux et la Côte Fleurie. »

Propos recueillis par Hélène & Valentin