découverte Maui - tavarez bay - palmier - plage - océan
Carnet de voyage

A la découverte de Maui (Hawaï)

Hawaï ou l’étape ukulélé-cocotier-vahinés de notre voyage ! On n’y a pas cru jusqu’à la dernière minute, en mode pincez-moi-je-rêve. Ca nous semblait tellement loin, tellement inaccessible… Et pourtant, nous avons embarqué à Los Angeles et à peine 6 heures de vol plus tard, on posait le pied à Maui.

 

A la découverte de Maui

Question budget, on a évité la folie des grandeurs et opté pour une seule île. Notre choix s’est porté sur Maui qui a l’avantage de combiner les plages (pour le surf et les baignades), le volcan Haleakalā  (pour les paysages lunaires et les balades), la végétation tropicale (et les cascades). Bref, ce sont les promesses de paysages variés qui nous ont charmés. Autant dire que le contrat est rempli ! Ces neuf jours passés à découvrir l’île ont été riches et dépaysants au possible. Nous on était plutôt habitués à l’île de Ré, alors forcément les cocotiers et les geckos ça nous a fait tout drôle !

découverte de Maui - paysage - ocean - plage

Se baigner avec les tortues

Mon plus beau souvenir de notre découverte de Maui, et pourtant ils sont nombreux, restera pour moi la rencontre avec les tortues. Premier jour, première sortie, direction Tavares bay à Paia, une plage située juste à côté de chez nous. On fait quelques pas quand on se dit que les rochers ressemblent drôlement à des tortues… Sans plus. On est à mille lieux de penser que c’est possible. Le sable est fin, le Pacifique transparent, les palmiers ultra-instagrammables… L’endroit est paradisiaque, je n’ai jamais rien vu de pareil. C’est en avançant pour poser notre serviette qu’on réalise : ce sont bien des tortues, posées sur le sable entre les quelques plagistes. Elles sont énormes. Majestueuses. C’est impressionnant de pouvoir les observer de si près (aucun contact avec, bien entendu) et de façon si inattendue. Une première baignade au milieu des tortues, pas mal pour démarrer le séjour !

 

Snorkeling

Nos aventures aquatiques se poursuivent dès le lendemain avec une sortie en catamaran pour plonger au pied du cratère de Molokini. Entre le vent et les embruns on s’en prend plein la vue (et plein la face par la même occasion !) Equipés de nos masques et tubas, on se jette à l’eau pour découvrir les coraux et bans de poissons multicolores. Après le survol de Los Angeles en hélico, c’est encore une grande première pour nous. Je n’avais d’ailleurs jamais fait de plongée auparavant. (Quand on dit que les voyages sont faits pour se dépasser !) La quasi-totalité des tours de snorkeling ont lieu à Molokini. Pourtant au milieu de l’océan, les vagues et les remous ne sont pas négligeables (on nous propose des « frites » en mousse pour nous aider.) Mieux vaut être à l’aise dans l’eau. Et le fond devient rapidement très profond avec donc moins de poissons dès qu’on s’éloigne du récif. Malgré tout, l’expérience est fun et on passe un bon moment.

Découverte de Maui - snorkeling catamaran vue ocean

Soleil, plages et cocotiers

Qui dit Hawaï, dit plages ! Et des plages magnifiques. Il fait chaud dehors, chaud dedans. Il y a des vagues pour surfer, de l’eau transparente pour nager et observer les poissons. Toutes les conditions sont réunies pour y trouver son bonheur même si comme nous, vous n’êtes pas les rois du farniente et que rester des heures sur votre serviette ce n’est pas trop votre truc. Il y a encore plus de plages, de criques et de bans de sable qu’indiqués sur les cartes. Il ne faut pas hésiter à farfouiller, à regarder sur Google Maps ou à s’aventurer au-delà des coins très touristiques. Il y a forcément une bonne surprise. Vers Lahaina et Wailea, secteur des complexes hôteliers, on a testé Kapalua beach (la plus au Nord) Big beach et Keawakapu beach (la plus au Sud) pour ne citer qu’elles. Belle découverte aussi, les lava rock autrement dit les pierres de lave à La Perouse Bay. L’éruption de 1790 a formé toute une côte de roches volcaniques qui donnent aujourd’hui encore des paysages lunaires, les plages en plus !

Route au nord ouest entre

C’est une route moins connue que la route de Hana mais rock’n roll aussi dans son genre. Plutôt fréquentée par les locaux, elle rejoint Kapalua et Kahakuloa. Amateur de sensations vous allez être servis. Les glissières de sécurité : on oublie. Les demi-tours en cas de renoncement : on oublie aussi. Une deuxième voie de circulation pour les véhicules qui viennent d’en face : y’en a pas. Les bornes d’appel d’urgence : y’en a pas non plus. Quand on l’emprunte c’est pour aller jusqu’au bout ! « At your own risk » qui disent sur la carte. La route est étroite, sinueuse et à flanc de montagne. Au moins ici, pas besoin de GPS. D’un côté c’est la montagne, de l’autre un ravin. Y’a plus qu’à suivre les virages ! Le spectacle vient aussi (et surtout) des paysages. De la végétation luxuriante, des cimes que l’on devine au loin. On a parfois l’impression d’être dans la jungle. Il pleut, le ciel menace. Il est temps de rentrer.

Découverte de Maui - route nord de l'île

Episode Lane

Invités surprise de notre séjour : l’ouragan Lane et l’état d’urgence sur Hawaï. Annoncé en catégorie 4 (sur une échelle de 5), nous avons emboîté le pas des habitants de l’île et fait des provisions d’eau et de nourriture « au cas où ». On a poussé notre caddie entre les rayons dévalisés du Walmart de Kahului. Finalement Lane a été rétrogradé en catégorie 2 et Maui s’en est bien tiré. Le hic (quoique dérisoire au regard de ce qui était annoncé) c’est que nous avons été assignés à résidence pendant 3 jours. Nous avons pu rattraper notre « retard » les jours qui ont suivi mais le grand absent de notre séjour sera le volcan Haleakala. Les routes du parc n’ont pas rouvertes à temps. Tant pis, nous avons malgré les circonstances pu voir un maximum de choses à Maui et profiter de l’île.

Découverte de Maui - walmart - rayons dévalisés -ouragan lane

Soirée Lu’Au

Nous avons terminé notre séjour au son des ukulélés et des percussions avec une soirée Lu’Au proposée par les hôtels de la côte Ouest de l’île. Malgré le côté très « touristes » de l’affaire, on n’a pas tous les jours l’occasion d’assister à un spectacle des danses traditionnelles du Pacifique. On se croirait au Club Med l’espace d’une soirée, le GO rigolo au micro, le buffet des spécialités locales, les cocktails et le spectacle (de qualité). C’est léger, c’est beau, c’est coloré. Peut-être même un peu émouvant quand on pense, juste un instant, qu’on est à Hawaï et qu’on n’aurait jamais pensé voir tout ça…

Hélène

Pour vous repérer en un clin d’œil :