Mont Rushmore (2)
Carnet de voyage

Mont Rushmore : rencard avec les présidents

Je ne pensais pas voir un jour le Mont Rushmore de mes yeux… Et pourtant… C’était le 30 juin. C’était le jour de mon anniversaire. Les présidents des Etats-Unis comme cadeau, je ne pouvais pas rêver mieux !

Mont Rushmore - birthday

 

Mont Rushmore nous voilà

La route slalome entre les montagnes. Nous gagnons en altitude, le thermomètre perd quelques degrés. Les vallons sont recouverts de sapins, le ciel un peu gris. Le GPS n’indique plus que deux miles avant d’atteindre notre but, quand soudain en levant les yeux, je l’aperçois entre les cimes. Le Mont Rushmore. Les Quatre Fantastiques. Pour de vrai. Première réaction « Mais ils sont tout petits ?! » C’est sûr que vus de la route, avec quelques petits kilomètres de recul ils en imposent moins que dans mon imagination. Erreur, de débutante ! Car une fois que nous serons à leurs pieds (enfin, façon de parler) ils révéleront toute leur puissance du haut de leurs 20 mètres.

Mont Rushmore (5)

Folklore et solennité

Le site est assez isolé, au Sud-Ouest du Dakota du Sud. Ce n’est pas la destination numéro 1 quand on voyage aux USA. Les abords, et la ville de Rapid City notamment, ne sont pas particulièrement jobards car entièrement dédiés à l’exploitation touristique du Mont (motels en veux-tu en voilà, restaurants, musées et boutiques de souvenirs en tout genre…) Peu importe. On laisse ce décorum derrière nous pour pénétrer dans le « Tombeau de la Démocratie ». Le lieu est assez solennel malgré les ballons « Happy birthday » accrochés à mon sac à dos et les selfies d’un groupe de scouts. Il y a beaucoup d’Américains et de familles, l’ambiance est détendue sans être festive : 4 présidents ça se respecte ! Le site draine jusqu’à 3 millions de visiteurs par an. On s’estime heureux, il n’y a pas foule aujourd’hui.

Mont Rushmore (6)

Chantier XXL

Passé le Visitor center, on traverse une majestueuse allée bordée par les drapeaux des 50 états et leur date d’entrée dans l’Union. Pour arriver enfin au plus près du Mont Rushmore. Les visages sont monumentaux. Étonnamment précis et vivants. Un trail permet de s’enfoncer à travers les arbres pour les voir sous différents angles. Mais, tels Mona Lisa, on dirait qu’ils ne nous perdent jamais du regard. Nous les petites fourmis qui grouillons à leurs pieds. De gauche à droite : Washington, Jefferson, Roosevelt (avec le binocle) et Lincoln. Les travaux initiés par Gutzon Borglum ont duré 14 ans, à grand renfort de dynamite et d’outils de sculpteur réinventés à l’échelle de la montagne. Le site est agrémenté de plusieurs musées, films et expositions pour comprendre ce colossal chantier et les techniques de taille utilisées.

Mont Rushmore - flags

En tête-à-tête avec les présidents

Pour un tête-à-tête à l’écart de la foule avec les présidents, empruntez le President trail par la droite quand vous êtes face au Mont Rushmore. Les visiteurs s’égaillent, la foule devient plus fluide jusqu’à une terrasse d’observation en contre bas. On laisse quelques couples se prendre en photo avant d’avoir enfin les présidents pour nous tous seuls. Happy Birthday ! Le silence règne. On ne dit plus rien. On profite de ce moment unique et impressionnant face à notre Mont Olympe avec le sentiment d’être des spectateurs privilégiés.

Hélène

Mont Rushmore - normandie

> Lire aussi : Visiter Yellowstone, ça se mérite