Route de Hana maui hana highway road virages hawaii normands voyageurs
Carnet de voyage

Maui : comment on a survécu à la route de Hana

La route de Hana a bien failli nous passer sous le nez ! Coincés pendant trois jours dans notre studio pendant l’ouragan Lane, on rongeait notre frein en attendant d’user ceux de la voiture.

Finalement, un jour avant notre départ de Maui, le soleil resurgit. GOOOOO !!! Sans trop de préparation, on saute dans notre monture : un vieux van Toyota – réputé increvable, selon son propriétaire – et en voiture Simone !

On a quand même pris le soin de faire le plein d’essence : pas la moindre station service à se mettre sous la dent sur la majeure partie de ce parcours chaotique.

Route de Hana maui hana highway road virages hawaii normands voyageurs

Vertigineux

Au programme de la route de Hana : 110 kilomètres – 59 ponts – 620 virages. Un seul et unique tracé qui serpente entre les cascades, la montagne et l’océan. La moitié du temps, les voitures ne se croisent pas, on se donne à tour de rôle la priorité. Dès les premiers miles, le ton est donné : une première carcasse de voiture, entièrement calcinée, puis une deuxième. Comme pour vous prévenir : tout le monde n’arrive pas à Hana, du moins pas tous les véhicules… Des postes d’appel d’urgence sont disséminés tout au long du parcours : rassurant ou inquiétant, c’est selon…

Il faut dire que la mécanique est mise à rude épreuve : les virages s’enchaînent, on accélère, on freine. On se met en roues libres, on soulage ses disques de frein : bref, on ménage sa monture. Une odeur de plastique chaud se dégage du moteur, la pause s’impose.

Route de Hana maui hana highway road virages hawaii normands voyageurs corbillard Route de Hana maui hana highway road virages hawaii normands voyageurs pont

Un rallye dans la jungle

Côté paysages, la route de Hana est tout simplement splendide. Après chaque tournant se dévoile un pont de pierre, une crique, une cascade… Sur notre droite, la montagne forme un mur végétal qui ruisselle le plus souvent. A gauche, le ravin dévoile une rivière, une forêt, parfois un village, souvent l’océan.

Du vert, du vert et du vert : la végétation est partout ! Toutes sortes d’arbres et de lianes forment un toit de verdure sous lequel on s’engouffre. La route de Hana, c’est un peu le rallye de Monte Carlo revisité façon Livre de la Jungle. Comme on aime les défis, nous avons pris cette route après trois jours de pluie quasi ininterrompue. Résultat : une chaussée détrempée et des portions en mode amphibie, gerbes d’eau et frissons garantis.

Route de Hana maui hana highway road virages hawaii normands voyageurs cascade

Route de Hana maui hana highway road virages hawaii normands voyageurs pont

On a survécu à la route de Hana

2h30 plus tard, on arrive à Hana, village perdu au bout de l’île de Maui. En guise de récompense, on s’offre Black sand beach, une plage de sable noir et de roche volcanique. Magique ! Malgré nos projets initiaux, impossible de faire le tour de l’île, la route non pavée qui rejoint l’Est de Maui est fermée. Tant pis, on remonte dans le van et on refait tout en sens inverse ! Le temps commence à se couvrir, la brume et la nuit tombent sur Maui. Pas le temps de traîner, on refait la route en mode pilote. 110 kilomètres, 59 ponts et 620 virages plus tard, on est de retour à Paia, les bras un peu courbaturés, fatigués mais heureux ! On a bien mérité un cocktail au Mama’s fish house et un t-shirt collector « I survived to the road of Hana ». Oui, maintenant on peut le dire : on fait partie des survivants !

Valentin

> Lire aussi : 8 choses à faire à Los Angeles

Route de Hana maui hana highway road virages hawaii normands voyageurs plage Route de Hana maui hana highway road virages hawaii normands voyageurs survivor van