Dallas sur les traces de John Fitzgerald Kennedy - elm street cross Kennedy assassination shot 6th floor museum books road trip texas usa normands voyageurs
Carnet de voyage

Dallas sur les traces de John Fitzgerald Kennedy

Lors de notre road trip de six mois aux USA, on a décidé d’explorer Dallas sur les traces de John Fitzgerald Kennedy. Passionné par l’histoire contemporaine, j’ai profité de cette visite pour en apprendre davantage sur une ville qui reste marquée par l’assassinat de JFK. C’était le 22 novembre 1963.

Une ville marquée par l’assassinat du Président

On attaque notre séjour « Dallas sur les traces de John Fitzgerald Kennedy » par le centre-ville. Près du « Old Red Museum », quatre énormes blocs de pierre attirent notre attention : c’est le Kennedy Memorial Plaza. Un monument imaginé par Philip Johnson et financé par des milliers d’habitants de Dallas à 200 yards (183 mètres) de l’endroit où les coups de feu mortels ont été tirés. A l’intérieur, un bloc de marbre et rien d’autre. « Beaucoup de Dallasiens se sentent mal par rapport à l’assassinat de John Fitzgerald Kennedy. Certains ont honte. C’est un des rares présidents à faire la quasi-unanimité dans le pays », me confie une amie texane.

Dallas sur les traces de John Fitzgerald Kennedy - Kennedy Memorial Plaza monument road trip texas usa normands voyageurs

Découvrir Dallas sur les traces de John Fitzgerald Kennedy

On passe de l’autre côté du Musée pour se diriger vers un autre monument, la Dealey Plaza, bordée par North Houston Street et Elm Street, les dernières rues empruntées par le cortège présidentiel. Des fontaines, un monument à colonnes et une plaque explicative vous plongent dans une ambiance solennelle. Même 55 ans plus tard, on a du mal à croire que cela ait pu arriver, là, sous nos pas, en pleine rue. Quelques mètres plus loin, sur Elm Street, une croix sur la route matérialise l’endroit où se situait la Cadillac lorsque le coup de feu mortel a atteint sa cible. Assez glauque, diront certains. Quoi qu’il en soit, c’est un froid retour à la réalité. Cela a bien eu lieu, ici. Et c’était presque hier.

Dallas sur les traces de John Fitzgerald Kennedy - elm street cross Kennedy assassination shot 6th floor museum books road trip texas usa normands voyageurs Dealey PLaza

Dallas sur les traces de John Fitzgerald Kennedy - elm street cross Kennedy assassination shot dealey Plaza road trip texas usa normands voyageurs

Le musée du 6e étage

Pour mieux comprendre l’histoire de cet assassinat, on s’engage dans le 6th Floor Museum. C’est dans cet ancien dépôt de livres scolaires que s’est positionné Lee Harvey Oswald, tueur présumé du 35e Président des Etats-Unis (des rumeurs courent encore sur l’identité du tireur, mais on ne va pas s’engager sur cette voie !) L’ancien des « Marines » s’était fait employer comme intérimaire au dépôt, d’où il a eu accès au 6e étage, s’installant à la fenêtre pour positionner son fusil à lunette. Derrière une vitre, des piles de cartons et le parquet, d’époque, permettent au visiteur d’imaginer la scène. Glaçant…

Dallas sur les traces de John Fitzgerald Kennedy - elm street cross Kennedy assassination shot 6th floor museum books road trip texas usa normands voyageurs

La fenêtre du 6e étage d’où a tiré Lee Harvey Oswald.

Dallas sur les traces de John Fitzgerald Kennedy - elm street cross Kennedy assassination shot 6th floor museum books road trip texas usa normands voyageurs

 

Revivre les dernières heures, comprendre l’enquête

Avantage non négligeable pour nous : un audioguide en français (sans surcoût) est proposé à l’entrée. Quant au musée, il est assez complet et permet de se plonger dans le contexte politique, culturel et social de l’époque.

Au début des années 60, près de la moitié de la population américaine a moins de 25 ans. Les enfants qui grandissent sont ceux du baby-boom, génération qui naît juste après la guerre. Les hippies, les manifestations contre la guerre et les émeutes raciales n’ont pas encore fait leur apparition. Kennedy incarne la jeunesse, le changement d’une Amérique en pleine mutation.

 

Dallas sur les traces de John Fitzgerald Kennedy - elm street cross Kennedy assassination shot 6th floor museum books road trip texas usa normands voyageurs Dallas sur les traces de John Fitzgerald Kennedy - elm street cross Kennedy assassination shot 6th floor museum books road trip texas usa normands voyageurs

Les derniers jours de JFK : une atmosphère irrespirable

Avec pédagogie et chronologie, on « vit » les derniers jours de JFK, son arrivée à Dallas, ses bains de foule… Les journaux de novembre 1963 montrent une atmosphère tendue, des messages hostiles, mais à l’époque les services secrets n’avaient pas détecté de menace sérieuse. Plus on avance entre les panneaux et photos d’archive, plus l’atmosphère devient irrespirable. On sait exactement comment l’histoire finira. Pourtant, on a envie d’en savoir davantage, de tout comprendre, même l’incompréhensible.

Dallas sur les traces de John Fitzgerald Kennedy - elm street cross Kennedy assassination shot 6th floor museum books road trip texas usa normands voyageurs Dallas Fort Worth airport plane arrivée

Puis on plonge dans l’enquête, on découvre le travail de la commission Warren, on appréhende les études balistiques, les interrogatoires, les hypothèses, les rumeurs, les questions en suspens… Pour finir par un film à la gloire de John Fitzgerald Kennedy. Pas vraiment nécessaire à mon avis…

Dallas sur les traces de John Fitzgerald Kennedy - elm street cross Kennedy assassination shot 6th floor museum books road trip texas usa normands voyageurs gunshot jackie kennedy

Jacqueline Kennedy évacue le cortège présidentiel juste après que son mari John Fitzgerald Kennedy a été touché par balles.

 

Les hommes meurent, les idées survivent

Pour clore notre périple « Dallas sur les traces de John Fitzgerald Kennedy », on s’est rendu au  916 Main Street à Fort Worth. Dans cette ville voisine et jumelle de Dallas où le président américain, est passé juste avant de traverser Dallas, une statue en bronze est érigée. Un monument assez étonnant pour nous qui sommes habitués à des représentations figées : JFK paraît en mouvement, élancé vers le public (une référence à ses bains de foule improvisés ?) Derrière, une seule inscription, noire sur fond de marbre : « A man may die, nations may rise and fall, but an idea lives on » : « Un homme peut mourir, des nations peuvent prospérer et décliner, mais une idée ne meurt jamais ».

Valentin

 

Dallas sur les traces de John Fitzgerald Kennedy - Kennedy Memorial fort worth monument road trip texas usa normands voyageurs